3 - 6 septembre 2009 / Schwanenstadt / Autriche 2009 CHAMPIONNAT DU MONDE FCI / R.C.I

 

Michel BOCK, chef d’équipe 2009

Pour mon premier baptême du feu en tant que « chef d’équipe », j’ai été impressionné par le niveau de ce championnat du monde.

Avant toutes choses, je tiens à remercier le Groupe de Travail RCI de m’avoir confié ce rôle, ainsi que l’appui de la SCC, et  également la société ROYAL CANIN, « les amis du RCI » qui grâce a leur stage du Rouget, nous ont aidé financièrement.

Ce championnat du Monde s’est déroulé dans une très bonne ambiance au sein de l’équipe de France et nous avons pu nous entraîner sur un terrain d’un club autrichien voisin du stade.  A Chaque pays participant était attribué un terrain d’entraînement, il faut dire que chaque village compte 1 voir 2 clubs canins !

Cette expérience très enrichissante, en tant que chef d’équipe, m’a permis de voir la compétition d’un autre œil, j’ai apprécié l’implication de tous les membres de l’équipe de France ainsi que son remplaçant chaque fois que cela était nécessaire.

Les résultats de notre équipe nationale en classant tous les chiens sont honorables. Le niveau mondial est bien sur incomparable aux concours que nous sommes habitués à voir et j’invite tous les gens désireux de pratiquer notre discipline de s’organiser pour pouvoir assister à un championnat du monde, et là ils comprendront ce qu’est vraiment le haut niveau car la seule lecture froide des points sur le net ne remplacera jamais le réel !

Michel BOCK

 

Sandra BERTHELOT avec BAROUK du Banc des Hermelles
Pistage : 88 pts

Terrain herbeux, temps très humide et tracé impeccable. Tout se présentait bien.
BAROUK du Banc des Hermelles

 

Barouk démarre calmement, nez collé au sol. Arrivé au premier objet, il ralentit mais ne le marque pas. Catastrophe ! 7 points de perdu. La conductrice ne montre pas son désappointement et reste concentrée. Le reste de la piste est parfaitement réalisée, les 2 autres objets très bien marqués entre les pattes.

Le juge excessivement pointilleux le note au Bon. En plus de l'objet? il a pénalisé quelques levés de nez (0,5 cm du sol). Pourtant, depuis la touche cela nous paraissait parfait.
Cela paraît compliqué, mais certains y arrivent.

 

 

Obéissance : 83 pts

Le plus jeune chien de la bande a fourni une prestation de haut niveau et, dès son entrée sur le terrain, sa suite au pied a rendu silencieux les gradins, signe que les nombreux spectateurs, tous connaisseurs, appréciaient ce début de présentation.
Première position : le assis manqué : 5 points. cela fait mal mais Sandra accuse bien le coup et ne se relâche pas.
Les 2 autres positions (couché et debout), bien exécutées, les retours vifs. Un léger retard sur les assis et remises au pied sont les seules pénalités à ce moment du parcours. Le rapport d'objet de 2 kgs est très rapide mais une reprise de l'apportable juste avant la remise pénalise Sandra.
La haie parfaite.
La palissade : là, l'apportable tombe au ras de l'obstacle. Le juge l'indique à Sandra (en allemand). Le stress, l'incompréhension de la langue : Sandra commande le chien qui saute et tombe quasiment sur l'apportable et se retrouve sur le côté de la palissade. Le chien revient devant sans le saut de retour.
Un envoi en avant et un coucher sous diversion qualifié d'excellent complète cette prestation mais on ne rattrape pas 10 points et surtout pas à un Championnat du Monde.

Défense : 93 pts

Barouk effectue une battue exemplaire, tournant très court, observant bien l'intérieur de chaque cache. Aboiement et présence à la cache excellents.
Un retour au calme et une bonne maîtrise de Sandra dans toutes les phases d'obéissance. Les pénalités ont été uniquement sur les vigilances. Attention, il suffisait d'un regard ou d'un léger mouvement de la tête du chien pour être fortement pénalisé. Faire Très Bon à ce niveau est très difficile et seul 1/3 des participants l'ont réussi en Défense.

Conclusion

Très bon parcours pour Sandra qui, pour son premier Championnat du Monde a réussi à tenir la route et à gérer le stress. et cela est de bon augure pour l'avenir de cette petite bombe de Barouk.


Antoine REINALDO avec ASKO de l'Orée de Biliaire
Pistage : 86 pts

Terrain herbeux, tracé impeccable. Le chien prend bien son départ et déroule la piste sérieusement. Puis, le chien se Asko de L Oree de Biliairebloque. Depuis la route, nous nous inquiétons. Le juge s'avance, nous nous attendons au pire. Après un moment d'incertitude, nous voyons Antoine  déplacer le chien et continuer sa piste jusqu'au bout.

Le groupe revenant vers nous, nous attendons anxieux les explications.

Le juge nous explique la raison de cet incident. Le terrain formait une cuvette sur le contrebas de la
 pente. Il faut dire que ce jour là il pleuvait à torrent et pendant l'heure de refroidissement une quantité d'eau incroyable s'est accumulée à cet endroit. Devant cet obstacle imprévu, le juge a demandé à Antoine de sortir son chien de la zone inondée et ne l'a pas pénalisé sur cette partie.
Ouf ! Nous respirons, mais il n'empêche que le reste de la piste a suffit à enlever 14 points de tenue de piste.

Obéissance : 85 pts

La première partie de l'obéissance est, nous le savons, très importante et donne le ton pour le reste du parcours. Asko est entré sur le terrain trop soumis et devançant légèrement son conducteur. Tous les exercices ont été réussis mais cette attitude du chien a été fortement pénalisée.

Défense : 90 pts

Excellente battue. Un aboiement avec un léger tarde, les prises correctes, la vigilance pénalisée en fin de parcours, une bonne obéissance mais trop soumis.
Antoine et Asko réussissent un Très Bon à ce concours hors du commun.
Mise à part l'attitude soumise du chien, rien à dire.

Conclusion

Pour ce premier Championnat du Monde Antoine a assuré un résultat honorable. Un peu plus d'allure à son chien en obéissance donnerait plus de chance à ce duo.


Alain BILLET avec SAMOURÄI
Pistage : 87 pts

Le parcours de Sam en piste vu du bord nous a paru correct et dans son style habituel. De plus, le sourire d'Alain à la fin nous le confirmait mais le juge voulait plus. Il demandait des chiens plus que collés au sol, passionnés par le SAMOURÄItravail avec une intensité dans chaque pas. Une note Bon reflète la conception de ce juge par rapport  à ce travail.

Obéissance : 87 pts

Je le répète, l'entrée en matière en obéissance est primordiale et donne le ton.

Le port de tête et le dynamisme dès le début de la suite au pied sont essentiels. Sam a réussi tous les exercices mais la retenue dans la plupart des phases l'a pénalisé, malgré un final avec un envoi en avant qualifié d'excellent qui a permis à ce multi-finaliste de tirer sa révérence sur un dernier exercice parfaitement réussi.

Défense : 84 ts

Une quête où 2 caches sont tournées un peu large, un aboiement applaudi par le public. Les pénalités l'ont été sur 2 prises, pas assez à fond et surtout sur le manque de maîtrise du conducteur sur le chien pendant les phases d'obéissance.

Conclusion

Sam, malgré ses 8 ans, a encore une fois bien représenté les couleurs de la France.


Xavier BRUNA avec VIRKA du Jardin de Bambous
Pistage : 80 pts

Terrain herbe haute, tracé parfait. La chienne se présente au piquet de départ pas assez concentrée et juste au VIRKA du Jardin de Bambousmoment de démarrer à 7-8 mètres du piquet, un troupeau de vaches dévale la pente en meuglant, freinant au ras du fil électrique de la clôture. La chienne, le conducteur, le juge et le traceur ont tous fait un bond.
Cela n'aurait pas dû la perturber car elle a été entraînée pour ça, mais ce petit manque de concentration au départ plus le troupeau, résultat : une première ligne jusqu'à l'objet, difficile.
Après le premier objet cela va beaucoup mieux mais c'est trop tard. Le juge a regretté ce problème mais a pénalisé. Nous l'acceptons et encore une fois l'importance du tirage au sort nous apparaît primordiale.

Obéissance : 89 pts

Virka est une femelle à gros caractère et son entrée sur le terrain nous l'a de nouveau démontré. Elle paraissait distraite sur la première partie de la suite au pied ainsi que sur le premier demi-tour raté.
A partir de là, elle a été à l'écoute de son conducteur. Les 3 positions réussies, les retours corrects mais une finition manquant de rapidité. Les rapports très bien exécutés mais avec quelques mâchonnés. Un envoi en avant et un coucher sous diversion excellents, nous donnent la meilleure obéissance de l'équipe. 89 points, cela peut paraître peu, mais seuls ceux qui sont passés par là peuvent comprendre. Il suffit d'un rien pour descendre d'un qualificatif.

Défense : 84 pts

Comme je l'ai souligné pour l'obéissance cette chienne a un gros caractère et nous l'a encore prouvé en défense. Une battue rapide avec juste la 5ème cache un peu large. Un aboiement parfait, une bonne maîtrise du conducteur dans les phases obéissance, des prises à fond, une percussion et une combativité qui ont à plusieurs reprises fait tourner les hommes assistants. De plus, une excellente réaction à la pression des hommes assistants et aux coups de bâton qui, sur ce championnat, ont été donnés avec vigueur. Virka, nous gratifie d'une première partie très enlevée. Sur la longue, la chienne arrive avec force. Là, l'homme assistant anticipe l'amorti en tournant légèrement la manche, la chienne percute de côté, tombe au sol mais aussitôt se retourne et rapidement se saisit de la manche : - 6 points. Dommage car là, nous tenions certainement un Très Bon.

Conclusion

Cette équipe a encore une marge de progression importante que nous aurions voulu voir sans ce tirage malchanceux.


Jean BRUNA avec VIP des Loups Mutins
Pistage : 86 pts

Dernière piste du Championnat. Terrain herbeux entouré de maisons mais parfaitement tracé. Un départ calme et VIP des Loups Mutinsappliqué. Une légère accélération au 3ème angle, dernière ligne à 5 mètres du chemin et du public, mais je le redis, les chiens sont entraînés pour ça et cela ne doit en aucun cas être une gêne pour lui dans sa concentration. Les 3 objets bien marqués. Le juge a estimé et commenté que le chien était plus appliqué dans les phases où le cordeau était tenu par le conducteur et a remarqué un petit changement d'allure quand le chien était libre (départ après les objets). Des critères très pointus voir pointilleux, mais nous avons vu des chiens le nez scotché au sol du début à la fin de la piste, donc cela existe, à  nous de relever le défi et progresser dans ce sens.

Obéissance : 88 pts

Vip commence son obéissance bien dans l'attitude de la suite au pied avec un petit manque de gaieté dans le port du fouet. Les positions réussies, des retours corrects mais pas assez rapides, de légers travers au pied et surtout un double commandement au pied qui lui coûte 2 points. Très bon rapport d'objet, un envoi en avant et un coucher excellents mais une bonne obéissance à 88 points. Le Très Bon était jouable mais il ne faut pas rêver, chaque détail infime a son importance dans un Championnat du Monde.

Défense: 84 pts

Quête excellente, aboiement puissant mais le chien pas assez stable. Une très bonne obéissance dans les phases de mordant, les grosses pénalités l'ont été dans les prises pas assez à fond, sur la fuite et sur la dernière partie. Des jugements stricts mais cohérents sur l'ensemble du parcours.
Le PSR qualifié de A est flatteur, mais la défense c'est avant tout le mordant et justifie cette note de 84 points.

Conclusion

Notre champion de France s'est lui aussi comporté honorablement et reste dans la moyenne des notes attribuées à l'Equipe de France.

Sylvain ROBIN avec ATHOS des Loups Mutins

Sylvain , malheureusement pour lui et heureusement pour les autres n'a pas eu à présenter son chien, mais cela n'enlève rien à son investissement car il a l'a entraîné et préparé comme les autres et largement compensé par son aide durant tout le Championnat du Monde.

 

Réflexion par rapport à ce Championnat

Les 3 juges ont été très stricts mais cohérents et homogènes pendant les 4 jours de compétition.
L'Equipe de France était composée des 6 meilleurs chiens de notre championnat, après une sélection difficile et peut-être un peu longue.
 Encore une fois nous constatons la différence de niveau entre les pays de tête et tous les autres. Je rappellerais que l'équipe Championne du Monde de cette année, l'Allemagne, dans son pays, compte environ 200 000 membres et une seule discipline : le R.C. I.
Un championnat par région : lands, qui compte en moyenne entre 60 et 100 chiens.
De là, sont qualifiés entre 3 et 7 chiens selon l'importance des lands, pour participer au Championnat National où étaient qualifiés l'année dernière 157 chiens.
Les 5 premiers de ce concours sont sélectionnés pour participer au Championnat du Monde toutes races.
Juste pour dire que notre place de 14ème par équipe, même si cela ne nous satisfait pas, reflète notre cheptel dans le R. C. I. français. Cette différence ne doit pas nous décourager à poursuivre nos efforts, en acceptant les critiques positives, les idées venues de partout. Cela fait longtemps que nous le disons : il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
Combien de personnes et de juges français se déplacent pour voir le Championnat du Monde ? commençons par là et nous pourrons réfléchir par la suite aux moyens. Celui qui n'a jamais mis les pieds dans un concours national ou international ne peut comprendre.
Il est vrai que le Championnat du Monde est d'année en année de plus en plus difficile avec un niveau hors du commun et très loin de ce que nous voyons, non seulement en France mais aussi dans  beaucoup de pays.
Ne remettons pas tout en question, ce qui pourrait passer pour un échec. Nous avons de très bons dresseurs, d'excellents chiens. Méfiez-vous des nouveaux messies et de tous ceux qui pourraient vous faire croire aux solutions miracles. Il n'y en a qu'une et qui a été vérifiée : travail, travail, travail.

Jean BRUNA

 

Fermer cette fenÍtre